Théâtre sans frontières

Théâtre sans frontières

Catégories
${ getMainCategory(selectedNews) }
Retour
${ calendarTrans }
Aucun événement disponible
Autour de l'école

Avec les centres de loisirs : un théâtre en partage

Développer le goût des enfants pour les écritures théâtrales et chorégraphiques, éveiller leur curiosité et leur sens critique au fil de la découverte de plusieurs spectacles : tel est le projet Théâtre de la Ville/Un théâtre en partage. Il s’inscrit sur la durée d’une année scolaire et réunit seize centres de loisirs. Les animateurs référents sont sensibilisés à l’action théâtrale grâce à une formation pratique, un parcours de spectateurs,et des interventions régulières de la Troupe du théâtre de la Ville, in situ, ou dans une salle du théâtre. Accompagnés par les comédiens de la Troupe, les enfants des centres de loisirs et leurs animateurs travaillent en atelier sur une pièce de théâtre ou des textes durant toute l’année. A la fin de la saison, les centres de loisirs présentent leur travail sur une des scènes de l’Espace Cardin.

Contact : Valérie Lermigny – vlermigny@theatredelaville.com

Les Temps d’activités périscolaires

Né en 2013 dans le cadre de la réforme des rythmes éducatifs, le projet pilote d’éducation artistique et culturelle du Théâtre de la Ville à Paris se décline désormais dans plus d’une dizaine d’écoles parisiennes. Tous les mardis et vendredis, des comédiens professionnels dirigent des ateliers d’initiation à la pratique théâtrale. Par ailleurs, les enfants des écoles concernées découvrent trois spectacles créés spécialement pour eux, participent à des rencontres et des discussions avec les équipes artistiques, visitent les trois salles du Théâtre de la Ville à Paris.

Les projets créés dans le cadre des temps d’activités périscolaires sont menés par la troupe du Théâtre de la Ville, le Naïf théâtre, le collectif Porte 27 et par la compagnie Kaïros.

Jeunesse et accessibilité

Avec des jeunes autistes

Dans les Instituts médico-éducatifs (IME)… Depuis 2015, le Théâtre de la Ville et le fonds de dotation Entreprendre pour aider se sont unis pour initier un projet d’éducation artistique et culturel à destination de jeunes atteints de troubles autistiques.

L’objectif est d’améliorer de manière significative l’accessibilité et l’accueil des enfants autistes dans les théâtres en développant une pratique et un savoir-faire commun. Il s’agit d’adapter les outils de médiation afin d’offrir aux enfants autistes un véritable parcours d’éducation artistique et culturelle, et ce via des ateliers de pratique en amont des sorties au spectacle, via des visites des théâtres, des rencontres avec les artistes à l’issue des spectacles, via encore la réalisation de documents pédagogiques spécifiques tels qu’un carnet du spectateur ou un programme de salle.

Grâce à ce parcours de formation, et avec la collaboration d‘associations spécialisées, onze groupes de jeunes autistes issus d’Instituts médico-éducatifs ont d’ores et déjà participé à ce projet. Chacun de ces groupes a suivi trois ateliers de pratique et assisté à trois spectacles, d’abord au sein des IME, puis lors des représentations du Parcours Enfance et jeunesse à l’espace Pierre Cardin.

Gaëlle Guillou et Pascal Vuillemot, comédiens de la Troupe du Théâtre de la Ville témoignent de la richesse de cette expérience : « Nous avons abordé ce projet, et son enjeu ambitieux, avec enthousiasme, car il était pour nous un grand saut dans l'inconnu : il impliquait de nouveaux apprentissages et surtout la promesse de belles rencontres. Nous n'avons pas été déçus. Cette première saison d'échanges avec plusieurs IME de Paris et sa région nous a fait découvrir un public très investi, aux réactions particulièrement fines et réfléchies. Cette initiative, appelée à se développer nous l’espérons, est en parfaite adéquation avec l'essence même de l'art tel que nous l'entendons : le goût du partage ». Gaëlle Guillou

« Chaque expérience théâtrale nous permet de grandir; c'est souvent le texte de l'auteur qui nous éclaire, nous, les comédiens; là en l'occurrence c'est la rencontre avec les jeunes autistes qui s'est avérée humainement très forte, intense. Durant les ateliers, je devais créer un lien artistique mais je me suis vite rendu compte que le jeune autiste vient vous chercher VOUS, pas le comédien. On peut être très touché. Cela met en jeu de l'humain, dans sa pure expression». Pascal Vuillemot