Théâtre sans frontières

Théâtre sans frontières

Catégories
${ getMainCategory(selectedNews) }
Retour
${ calendarTrans }
Aucun événement disponible
Partager

Fabrice Melquiot vient d’une petite ville de Savoie, Modane, où il est né en avril 1972. Après avoir obtenu un baccalauréat audiovisuel, il suit une formation d’acteur sous la direction de Julie Vilmont puis travaille effectivement en tant qu’acteur au sein de la Compagnie des Millefontaines, dirigée par Emmanuel Demarcy-Mota.

Parcours artistique

Parallèlement, il écrit. En 1998, ses premiers textes pour enfants, Les Petits Mélancoliques et Le Jardin de Beamon sont publiés à l’École des loisirs et diffusés sur France Culture. Il reçoit le Grand Prix Paul Gilson de la Communauté des radios publiques de langue française et, à Bratislava, le Prix européen de la meilleure œuvre radiophonique pour adolescents.

Depuis quelques années il se consacre entièrement à l’écriture. Ses textes sont publiés chez l’Arche Éditeur. Perlino Comment (2001) inaugure la collection de théâtre jeunesse de l’Arche éditeur, suit Bouli Miro (2002) mis en scène par Patrice Douchet, en tournée depuis deux ans. Bouli Miro a également été sélectionné par La Comédie Française en décembre 2003 ; c’est le premier spectacle jeune public à être présenté au Français.

En 2002/2003, pour sa première saison à la tête de La Comédie de Reims, Emmanuel Demarcy-Mota invite Fabrice Melquiot à le rejoindre comme auteur associé, membre du collectif artistique de La Comédie et met en scène L’Inattendu et Le Diable en partage, au Théâtre de la Bastille (Paris) à La Comédie de Reims et en tournée.

En 2004, le compagnonnage se poursuit avec la création de Ma vie de chandelle, à La Comédie et Reims et au Théâtre de la Ville (Paris).

En 2005, Emmanuel Demarcy-Mota met en scène Exeat et Vincent Goethals, Catalina in Fine à Mantes la Jolie.

Prix

En 2003, Fabrice Melquiot s'est vu décerner le prix SACD de la meilleure pièce radiophonique, le Prix Jean-Jacques Gauthier du Figaro et deux prix du Syndicat national de la Critique pour Le Diable en partage : meilleure création d'une pièce en langue française et révélation de l'année. En 2005, il reçoit le Prix de la Critique ainsi que le Prix "Nouveau Talent Radio" de la SACD. France Culture lui rend hommage en diffusant huit de ses pièces. Ses textes sont traduits en allemand, en espagnol et en italien.

Bibliographies

Sâlat Al-Janâza, l'Arche Éditeur, 2005 • Je peindrai des étoiles filantes et mon tableau n'aura pas le temps, l'Arche Éditeur, 2005 • Faxxman, l'Arche Éditeur, 2005 • Exeat, l'Arche Éditeur , 2005 • Je rien te deum, l'Arche Éditeur, 2005 • Catalina in fine, l'Arche Éditeur , 2005, Collection Théâtre jeunesse • Albatros, l'Arche Éditeur, 2004, Collection Théâtre jeunesse • Veux-tu ?, l'Arche Éditeur, 2004 • Ma vie de chandelle, l'Arche Éditeur, 2004 • C'est ainsi mon amour que j'appris ma blessure /Le Laveur de visages / L'Actrice empruntée, l'Arche Éditeur, 2004 • Le Gardeur de silences, l'Arche Éditeur, 2003 Mise en scène de Franck Berthier à la Faïencerie de Creil en 2004 • Autour de ma pierre il ne fera pas nuit / The ballad of Lucy Jordan, l'Arche Editeur, 2002 • Bouli Miro, l'Arche Éditeur, 2002, Collection Théâtre jeunesse • Le Diable en partage / Kids, l'Arche Éditeur, 2002 • L'Inattendu, Éditions l'Arche, 2001 • Percolateur Blues / La Semeuse, l'Arche Éditeur, 2001 • Perlino Comment, l'Arche Éditeur, 2001, Collection Théâtre jeunesse • Les Petits mélancoliques, Éditions l'École des Loisirs • Le Jardin de Beamon, Éditions l'École des Loisirs


Copyright © 2003 "Théâtre-contemporain. net"

EMMANUEL DEMARCY-MOTA et FABRICE MELQUIOT sont associés depuis quinze ans. Le premier a dirigé le second comme acteur dans plusieurs pièces (Léonce et Léna, Une visite inopportune, Peine d’Amour perdue...), au sein de la Compagnie Théâtre des Millefontaines. Ensemble, ils ont mené de nombreux ateliers de pratique.

Depuis 2002, Emmanuel Demarcy-Mota a mis en scène 5 pièces écrites par Fabrice Melquiot, qu’il a associé en tant qu’auteur de théâtre à la Comédie de Reims, centre dramatique national qu’il a dirigé jusqu’à sa nomination à la tête du Théâtre de la Ville, en 2008: Le Diable en partage et L’Inattendu (Théâtre de la Bastille, 2002), Ma vie de chandelle (Théâtre des Abbesses, 2003), Marcia Hesse (Théâtre des Abbesses, 2004 et 2005). Wanted Petula est leur cinquième création commune, et la première accessible aux enfants.