Espace Partagé

Espace Partagé

Catégories
${ getMainCategory(selectedNews) }
Retour
${ calendarTrans }
Aucun événement disponible

26 juin 2021

11:00

Partager
Description

Rencontre autour du numéro 16 de la revue European Drama and Performance Studies dirigée par Sabine Chaouche.

Qu’avions-nous perdu que nous retrouvons aujourd’hui ? La co-présence des corps dans un espace de spectacle est chose d’autant plus mystérieuse qu’elle a longtemps semblé aller de soi ― comme de parler du spectacle et d’en témoigner. Le spectacle vivant se sait éphémère et fugace, et l’effort pour en conserver la mémoire un entêtement amoureux.

Pour la première fois, à l’occasion d’un livre conçu avant la crise sanitaire et achevé après elle, chercheurs et enseignants, réalisateur, critique, surtitreur, audio-descripteur, mais aussi dramaturge et metteur en scène ont accepté d’ouvrir le laboratoire intérieur de leurs démarches pour percevoir et transmettre le spectacle vivant. Ils en témoigneront devant public le samedi 26 juin, de 10h30 à 13h, au Théâtre de la Ville, Espace Cardin, à Paris.

Cette rencontre est un événement Théâtre de la Ville & Classiques Garnier. Il s’inscrit dans la démarche pionnière du Théâtre de la Ville pour maintenir vivant le spectacle et simultanément pour en déployer les nouveaux modes de présence.


Problématique de l'ouvrage et déroulé de la rencontre

Le numéro 16 des European Drama and Performance Studies, conçu d'abord comme un livre sur la transmission de l'expérience du spectacle vivant, est devenu, au fil des mois de de la crise sanitaire, un témoignage polyphonique sur le fait d’être physiquement présent-e au spectacle. Au moment où fleurissent formes et réflexions sur la vie du théâtre à distance, sur son degré possible de dématérialisation, ce livre interroge en profondeur ce que signifie être au théâtre, en co-présence avec le spectacle, dans la perspective d'un témoignage, prévu ou spontané, professionnel ou amateur.

Adossé à une recherche philosophique entreprise à nouveaux frais, il se présente, aux antipodes d'un traité théorique, comme une anthologie empirique des démarches concrètes du chercheur, de l'étudiant, du critique, du réalisateur, du surtitreur, de l'audio-descripteur, de l'enseignant, et aussi du metteur en scène... L'image fixe ou cinématographique, le dessin, la photographie, le support graphique y tiennent une place égale et complémentaire à la parole, écrite ou oralisée.

Trois temps organiseront cette rencontre, ouverte par Emmanuel Demarcy-Mota et animée par Françoise Gomez et Daniel Loayza, coordonnateurs de l’ouvrage.

Témoigner du spectacle par l'image

Don Kent, réalisateur, sur quelques extraits de ses captations, et (à distance) Sandrine Siméon. Amélie Mons, Emilie Combes et Jos Houben : la transmission par l’image ou le non-verbal.

Témoigner du spectacle par la parole

Surtitrage et audiodescription, avec Szofia Molnar (à distance) et des extraits du témoignage de Sandrine Gadrat sur l’audiodescription. Rôle et missions du critique : Jean-Pierre Léonardini, Lucas Sérol. Le chercheur et l’enseignant : Extraits de la réflexion de Florence Naugrette : « Rendre compte, oui, mais de quoi ? ». Au plateau : Julia Gros de Gasquet, Caroline Barbier de Reulle et Marion Coste.

Percevoir et transmettre le spectacle en cours de création.

La transmission réflexive en cours de création : accompagner le travail de l’acteur. Thibaut Julian, Emmanuel Demarcy-Mota.

Françoise Gomez, Daniel Loayza, Emmanuel Demarcy-Mota, Don Kent, Sandrine Siméon, Amélie Mons, Emilie Combes, Jos Houben, Szofia Molnar, Jean-Pierre Léonardini, Lucas Sérol, Julia Gros de Gasquet, Caroline Barbier de Reulle, Marion Coste, Thibaut Julian