Espace Partagé

Espace Partagé

Catégories
${ getMainCategory(selectedNews) }
Retour
${ calendarTrans }
Aucun événement disponible

0506 sept. 2020

GRATUIT

06:30 / 11:00 / 14:30 / 15:30 / 16:30 / 18:00 / 18:30 / 19:00

Partager
Description

En ouverture de cette édition particulière, le Festival d'Automne à Paris vous invite à un week-end éclectique et gratuit où se côtoient danse et théâtre, débat d’idées et concerts, artistes de renom et jeunes découvertes.

SAMEDI 5 SEPTEMBRE

THEATRE - 6h30 | Atelier de Paris / CDCN
GWENAËL MORIN

Uneo uplusi eurstragé dies

Le metteur en scène Gwenaël Morin creuse un sillon original depuis des années : temps de répétition court, absence de décors et de costumes, répartition des rôles tirée au sort. C’est avec ce dispositif et la promotion « Talents Adami Théâtre » de 2019 qu’il s’était confronté à l’oeuvre de Sophocle dans Uneo uplusi eurstragé dies, spectacle renouvelé pour le Festival d’Automne 2020. Cette fois-ci en plein air, ses comédiens affrontent les dieux sous les rayons d’un soleil matinal. Avec trois tragédies (Ajax, Antigone, Les Trachiniennes), Gwenaël Morin met en scène la mort de grandes figures tragiques à travers son propre système de jeu. Il parvient à créer une forme théâtrale contemporaine et les conditions de représentation pour voir l’oeuvre de Sophocle aujourd’hui.


THEATRE - 14h30 & 18H | Théâtre de la Ville – Espace Cardin Studio
ENCYCLOPÉDIE DE LA PAROLE / EMMANUELLE LAFON

blablabla

Une centaine de paroles, d’origines les plus diverses, sont prononcées par la même bouche. Tissées ensemble, elles offrent tout un théâtre à l’imaginaire des spectateurs, petits et grands. Le chef de train nous accueille à bord du TGV nº1456, un robot décline son identité, un commentateur sportif égrène les noms de joueurs, une youtubeuse ouvre une dispute, la voix du photomaton délivre ses instructions, un rappeur rappe… Qu’entend-on du sens des mots quand, extraits de leurs contextes, on s’en empare comme d’une matière sonore ? Sonorisées grâce à un dispositif développé par l’Ircam, les comédiennes et musiciennes Armelle Dousset ou Anna Carlier jouent avec la collection de l’Encyclopédie de la parole et font surgir une floppée de personnages et de situations, des plus quotidiens aux plus féériques.


FILMS - 15h à 21h | Théâtre de la Ville – Espace Cardin

BORIS CHARMATZ / DIMITRI CHAMBLAS

Les Disparates

Six ans après la création du spectacle Les Disparates de Boris Charmatz et Dimitri Chamblas, la caméra de César Vayssié fait de la seconde pièce du duo un court-métrage, empirique, intuitif, un film sonore sans paroles prononcées. Ici, la force de l’image, la puissance du cadrage, la multiplicité des points de vue et le mouvement produisent le sens. Réalisé en 2000 // Film restauré en version HD en 2019
Durée : 22 minutes

ÉMILIE ROUSSET / LOUISE HÉMON

Les Rituels

Émilie Rousset, metteuse en scène, et Louise Hémon, réalisatrice, coréalisent une série de films courts, Les Rituels, qui explorent les règles et usages d’évènements symboliques de notre société (Rituel 1 : L’Anniversaire, Rituel 2 : Le Vote et Rituel 3 : Le Baptême de mer). Partant du principe que le vrai et le faux s’imbriquent en flux continu pour passer de la réalité à la fiction, ces films offrent avec humour un regard sur la manière dont nos discours se construisent entre fiction et jeu de rôle.
Durée : 45 minutes (15 minutes par film)

MOHAMED EL KHATIB / VALÉRIE MRÉJEN

Gardien Party

Après une immersion de plusieurs mois dans plus d’une trentaine de musées en France et à l’étranger, Mohamed El Khatib et Valérie Mréjen ont souhaité faire émerger la parole des gardiens de musée, leur rapport personnel aux oeuvres, aux visiteurs, au temps qui s’étire. Ils seront à la fois l’objet et le sujet de ce travail, mais également le prétexte à interroger le rapport politique entre l’espace du musée et ceux qui le fréquentent. Ce film précède la création de la pièce prévue en 2021.
Durée : 8 minutes


MUSIQUE - 19h | Théâtre de la Ville – Espace Cardin / Jardin

HAIG SARIKOUYOUMDJIAN / WALID BEN SELIM / MISH-MASH
Ce concert en trois parties, conçu par Alain Weber et Soudabeh Kia, est l’occasion d’entendre le jeu sensible de Haig Sarikouyoumdjian, virtuose du duduk arménien, les poèmes spirituels de Walid Ben Selim accompagnés par Jiang Nan à la cithare guzhen, et la profondeur des musiques klezmer et tsigane interprétées par les musiciens Marine Goldwaser (clarinette), Mihai Trestian (cymbalum) et Adrian Iordan (accordéon) de l’ensemble Mish-Mash. Une soirée au croisement de traditions revisitées.
Durée estimée : 4 heures


DIMANCHE 6 SEPTEMBRE

THEATRE - 6h30 | Atelier de Paris / CDCN
GWENAËL MORIN

Uneo uplusi eurstragé dies


THEATRE - 11h & 15h30 | Théâtre de la Ville – Espace Cardin Studio
ENCYCLOPÉDIE DE LA PAROLE / EMMANUELLE LAFON

blablabla


PROJECTION MUSIQUE LIVE - 15h | Théâtre de la Ville – Espace Cardin / Grande salle
BORIS CHARMATZ

Une lente introduction

musique Live T.Raumschmiere

Dix ans après la conception de la chorégraphie herses (une lente introduction), Boris Charmatz revient sur cette création majeure à travers un film muet. Une lente introduction se propose de fouiller la danse et la chair de la chorégraphie, deux éléments souvent évacués dans les discours qui ont entouré la présentation de ce travail. Pour cette projection au Théâtre de la Ville – Espace Cardin, en présence de Boris Charmatz, le musicien berlinois Marco Haas alias T.Raumschmiere crée une musique électronique live


FILMS - 15h à 21h | Théâtre de la Ville – Espace Cardin

BORIS CHARMATZ / DIMITRI CHAMBLAS

Les Disparates

ÉMILIE ROUSSET / LOUISE HÉMON

Les Rituels

MOHAMED EL KHATIB / VALÉRIE MRÉJEN

Gardien Party


DÉBAT D'IDÉES - 16h30 | Théâtre de la Ville – Espace Cardin / Jardin

AOC / année 20 / siècle 21

Une proposition du quotidien d’idées en ligne AOC (Analyse Opinion Critique) en présence de Boris Charmatz (chorégraphe), Fanny de Chaillé (metteuse en scène), Joris Lacoste (metteur en scène), Sandra Laugier (philosophe), Émilie Rousset (metteuse en scène), Yves Winkin (sociologue), Emmanuel Demarcy-Mota (directeur du Festival d’Automne à Paris) et Sylvain Bourmeau (directeur d’AOC). Artistes et chercheurs échangent sur la manière dont la pandémie de Covid-19 a transformé les relations sociales, en particulier les interactions de face à face, et donc les modes de communication verbale et non-verbale.
Durée : 1h30


MUSIQUE - 18h30 | Théâtre de la Ville – Espace Cardin / Grande salle

Le Balcon

Fondé en 2008 par un chef d’orchestre (Maxime Pascal), un ingénieur du son (Florent Derex), un pianiste et chef de chant (Alphonse Cemin) et trois compositeurs (Juan Pablo Carreño, Mathieu Costecalde, Pedro Garcia Velasquez), Le Balcon rassemble un ensemble d’instrumentistes, de chanteurs et d’artistes de multiples disciplines rompus à tous les répertoires. À l’occasion de ce concert, il donne à entendre desœuvres de compositeurs régulièrement invités du Festival.

Karlheinz Stockhausen, Evas Spiegel pour cor de basset (extrait de Montag aus Licht)
Igor Stravinsky, Trois poésies de la Lyrique japonaise pour soprano et ensemble** (2 flûtes, 2 clarinettes, piano, 2 violons, alto et violoncelle) (Akahito, Mazatsumi, Tsaraiuki)

Karlheinz Stockhausen, Pietà pour bugle et soprano, électronique (extrait de Dienstag aus Licht*)
Maurice Ravel, Trois Poèmes de Mallarmé pour soprano et 2 flûtes, 2 clarinettes, 2 violons, alto, violoncelle et piano (Soupir, Placet futile, Surgi de la croupe et du bond) alternés avec Morton Feldman, The Viola in my Life nº1 et 2 pour alto et cinq instruments (flûte, percussion, piano, violon, violoncelle)
Salvatore Sciarrino**, Introduzione all’oscuro pour ensemble (flûte, hautbois, clarinette en si bémol, basson, cor en fa, trompette en ut, trombone ténor-basse, violon I, violon II, alto, violoncelle, contrebasse)

Henri Deléger, bugle // Léa Trommenschlager, soprano* // Norma Nahoun, soprano** // Iris Zerdoud, cor de basset // Andrei Malakhov, alto // Ensemble Le Balcon // Direction, Maxime Pascal