Espace Partagé

Espace Partagé

Catégories
${ getMainCategory(selectedNews) }
Retour
${ calendarTrans }
Aucun événement disponible
Partager

A la veille de la première à l’Espace Cardin , Sébastien Davis, évoque ses choix de metteur en scène et le travail avec Ludivine Sagnier, interprète idéale du Consentement.

« Si Le Consentement est si fort, c’est qu’il nous parle à tous. Il ne s’agit pas d’un fait divers qui dénoncerait la pédophilie dans une feuille de chou, et aborderait le consentement d’une jeune fille, Vanessa Springora, face à un écrivain de renom, Gabriel Matzneff. Il s’agit du consentement de toute une société (ses parents, le philosophe Emil Cioran…), d’une pensée, d’un système, d’une culture qui ont permis ces agissements. Avec ce récit personnel, sensible, Vanessa transcende le fait divers, l’humanise, nous permet de nous voir tels que nous sommes. Et par là même, elle contribue à faire évoluer les mentalités.
Voilà pourquoi ce livre est une déflagration et pourquoi j’ai eu envie de l’adapter pour la scène. Le mot écrit a du poids, il pèse. Mais la parole orale nous frappe, c’est une expérience physique. Si le best-seller est un média de masse qui touche beaucoup de monde, le théâtre, lui, est devenu aujourd’hui le refuge de l’intime : il ne peut pas modifier une société comme le livre le permet, mais il peut bouleverser des individus. […]

« Avec ce témoignage, Vanessa Springora dit prendre son chasseur à son propre piège, en l’enfermant dans un livre. Sa riposte est artistique! En transformant son vécu personnel en oeuvre d’art, elle touche quelque chose en nous de profondément humain et, oserais-je dire, de quasi universel.

« J’ai lu Le Consentement peu de temps après sa parution, en janvier 2020. Ce n’est pour moi ni un manifeste, ni une plaidoirie, mais un grand livre intelligent et remarquablement écrit. Il est doté d’un style, d’une clairvoyance et d’une maturité rares, et il perdurera, je pense, bien au-delà du mouvement de société que nous traversons […]

«Le Consentement est un texte écrit par une femme qui lutte. Ludivine Sagnier était pour moi l’interprète idéale. Elle sait ce que cela veut dire que de se battre, que de combattre des idées reçues. Elle a un talent immense et l’abnégation nécessaire pour servir une oeuvre. Elle est tout sauf fragile, ne se vautre pas dans l’émotion et évite l’écueil du mélo, tout en étant d’une extrême sensibilité.

Je voulais que Ludivine porte cette parole, ce combat, en nous traversant par ses mots, mais aussi par ses silences.»


Propos recueillis par Alice Simon, novembre 2022