Théâtre sans frontières

Théâtre sans frontières

Catégories
${ getMainCategory(selectedNews) }
Retour
${ calendarTrans }
Aucun événement disponible
Partager

Birdie par l’Agrupacion Senor Serrano ou comment aborder sur un plateau la crise des réfugiés.

Quel a été le point de départ de Birdie ? Àlex Serrano – Au moment où nous démarrions ce projet, la crise des réfugiés éclatait. Nous avons été pris dans ce tourbillon, où se mélangeaient informations, images, et un sentiment de colère et de honte face à ce que nous étions en train de voir. Mais comment traiter artistiquement un tel sujet ? Notre façon de travailler consiste, à travers des métaphores, à prendre du recul pour discerner le sens dans le chaos, ramener les faits à leur essence, suggérer des connexions entre les événements réels, l'histoire et les fictions pour générer une nouvelle approche. Nous essayons d’éviter la pression immédiate de l’actualité, puisqu’on la rencontre déjà à la télévision ou dans les journaux, et nous pensons que l’obscénité de certaines images dramatiques et les approches directes ne suscitent que des réponses exclusivement émotionnelles : la colère mélangée à la honte et à la pitié. Nous préférons faire appel à d’autres valeurs (comme l’empathie, la persévérance, l’espoir et la détermination), et surtout à l’intelligence sensible et critique du spectateur.

Un puzzle de signifiants nés d'une image

D’une façon générale, comment décidez-vous, avec la compagnie Agrupación Señor Serrano, de travailler sur tel ou tel sujet ? AS – C'est difficile à dire, mais globalement tout naît d'une image, de quelque chose de très concret, de très visuel. Une image qui en général, même à notre insu, est la matérialisation d'un certain nombre d'idées et de pensées qui nous ont déjà effleurés. D'une image et d'un concept originaux, nous générons une multitude de matériaux. Nous accumulons des couches de significations, nous les mélangeons, nous établissons des connexions entre elles et finalement nous obtenons une forme multiple et mutante, à plusieurs facettes, un puzzle de signifiants.

Le cinéma en direct Vos spectacles relèvent d’une forme de cinéma en direct. Les acteurs sont des performers, et la scénographie est en quelque sorte un personnage à part entière. AS – Nous n'avons rien découvert. Nous réalisons des films en temps réel, en trois dimensions : les mannequins, les interprètes manipulateurs et l'écran de projection qui relie et enchaîne le tout. Mais nous sommes ouverts à d'autres façons de faire. Dans “Birdie”, le quatrième acte est radicalement différent de ce que nous avions fait auparavant.

Propos recueillis par Jean-Marc Adolphe