Espace Partagé

Espace Partagé

Categories
${ getMainCategory(selectedNews) }
Back
${ calendarTrans }
No events

Depuis aout 2020, se développe au sein du Théâtre de la Ville un programme de dialogues croisés entre des étudiants en médecine, des médecins, des chercheurs et des artistes.

Tout au long de la saison 20-21, une quinzaine d'étudiants en médecine ont participé avec les artistes de la troupe du Théâtre de la Ville à plusieurs séances de travail. Emmanuel Demarcy-Mota et Carine Karachi, neurochirurgienne à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière ont invité les étudiants et les artistes à croiser leurs réflexions et leurs questionnements sur la mémoire, le comportement pathologique, le langage, les émotions, la production cérébrale de l'imaginaire et le concept de personnage.

La contribution de la psychologue orthophoniste Viviane Dugoulec et du neurologue David Grabli ont contribué à approfondir les échanges et les nouvelles expérimentations de ces rencontres à la croisée des neurosciences et du théâtre.


Les séances de la saison 2020-2021 et les thèmes explorés :

Septembre 2020 : « Le geste et la parole - Temps 1 »
En résonance avec la pièce Ionesco Suite, mis en scène par Emmanuel Demarcy-Mota.

Décembre 2020 : « Imaginer, Ressentir, Agir »
L’empathie et les neurones miroirs ; inhibition et désinhibition ; la relation médecin/malade et la relation acteur/personnage.

Février 2021 : « Le geste et la parole – temps 2 »
Poursuite des réflexions sur l'apport du regard "neurologique" dans l'analyse des comportements humains mis en scène dans la pièce Ionesco Suite. Séance filmée et diffusée en direct à la suite d’une représentation du spectacle.

Juin 2021 : « L’imaginaire, la réalité et la mémoire »
En résonance avec la pièce 6 personnages en quête d'auteur de Pirandello mise en scène par Emmanuel Demarcy-Mota.

Ce travail de recherche et de création en dialogue avec les médecins et les étudiants se poursuit sur toute la saison 21-22. Il s’ouvre sur le thème : « Geste, langage, émotions : des patients au travail de l’acteur ».